Translate

dimanche 15 mai 2016

LES INDESTRUCTIBLES : Pixar sublime le film de super héros avec humour, émotion et intelligence : culte !

Afficher l'image d'origineDe quoi ça parle ? : Bob Paar était jadis l'un des plus grands super-héros de la planète. Tout le monde connaissait "Mr. Indestructible", le héros qui, chaque jour, sauvait des centaines de vies et combattait le mal. Mais aujourd'hui, Mr. Indestructible est un petit expert en assurances qui n'affronte plus que l'ennui et un tour de taille en constante augmentation.

Mais il est bien le film ? : Malgré les dix ans entre les deux visionnages du film, Les Indestructibles possède un atout majeur : il n'a pas pris une seule ride ! Le film fait d'ailleurs écho aux films de super héros actuels qui interrogent la place des héros, l'arrêt de leurs activités... Brad Bird avait, en 2004, déjà tout compris ! Le fait est que Les Indestructibles manie humour, réflexion, grand spectacle et émotion comme seuls les studios Pixar peuvent le faire ! Le film demeure sans doute le film de super héros le plus irrésistible car celui qui procure le plus grand bien tout en faisant réfléchir. Ainsi, Brad Bird aborde la crise de la quarantaine sans que cela ne prenne trop de place. La crise conjugale vécue par Elastic Girl et Mr Indestructible fait souvent mouche, d'autant plus que chacun a ses méthodes super héroïques pour recadrer l'autre. Cela donne souvent lieu à des scènes qui montent en crescendo dans la dispute ou alors des scènes où les deux époux se taquinent, se renvoient la balle. 
Afficher l'image d'origine
Bird parvient ainsi à aborder un sujet que les enfants ne perçoivent pas mais que les adultes réussissent. Ainsi, comme d'accoutumée pour les studios, le film possède plusieurs niveaux de lecture. Si le méchant peut paraître caricatural et d'une bêtise sans nom, il est intéressant de confronter un héros à un fan pétri dans la désillusion et la déception. En effet, le film interroge parfaitement la question de l'aura, du modèle et de la confiance en soi. Ainsi, Les Indestructibles déploie des personnages qui essaient de redorer leur blason, de reprendre du service, de peigner leur image. Mr Indestructible veut sauver le monde, c'est plus fort que lui, tel une addiction. Il fonce vers le danger sans en avoir conscience, aveuglé par la soif de péripéties. Le film cherche aussi à montrer l'inadéquation entre les super héros et la société avec les scènes du héros à son boulot, tout sauf épanoui car niant ce qu'il vaut vraiment. Le film peut paraître une métaphore sur l'adaptation d'individus étrangers, différents de la masse et cette métaphore sonne radicalement juste. 
Afficher l'image d'origine
Le film possède un tel sens du rythme, de la vanne, du ton ! Le film travaille aussi la confiance en soi des personnages, qui apprennent à croire en eux pour mieux former une équipe. Ainsi, lorsque la famille réunie se met à se battre, on a le droit à des étincelles. Cette équipe de super héros ne serait rien sans le travail de Bird pour approfondir leurs pouvoirs. Certes, Mr Indestructible a le pouvoir le plus banal, mais chaque autre membre de la famille explore les dimensions et les limites de son pouvoir afin de mieux se connaître soi. La timidité de Violet se traduit par sa faculté de disparaître mais elle recèle en vrai une grande force en elle, représentée par le champ de force qu'elle apprend progressivement à manipuler. Flash doit apprendre la modestie et utiliser son pouvoir quand cela est nécessaire. Chaque membre de la famille a droit à sa minute de gloire : Flash courant sur l'eau, Violet transportant sa famille par champ de force, Jack Jack en pleine transformation dans les airs. Mais c'est Elastic Girl qui porte le film : chaque scène où elle apparaît est une pépite. 
Afficher l'image d'origine
 Que ce soit celle où elle s'introduit chez le méchant, laissant dépasser une jambe ou sa tête à travers la porte, celle où elle met un terme à une querelle familiale, celle où elle se transforme en bateau après avoir servi de parachute. Bref, Brad Bird s'amuse à utiliser toutes les dimensions des pouvoirs des personnages de manière ludique et inventive. Mais au final, outre le spectacle fantastique offert par les combats, le film parle avant tout de la sphère familiale, quand les enfants commencent à entrer dans l'adolescence, quand les parents peinent à redécoller. Bref, le regard que porte Bird sur cette famille de super héros est touchant, émouvant, souvent drôle, parfois corrosif. On croit l'apercevoir sous les lunettes de la naine créatrice de mode, personnage le plus hilarant et le plus agréable du film. La scène de la présentation des costumes est un grand moment d'ironie. Bref, les scènes cultes s'accumulent, les personnages sont attachants, l'histoire rondement menée, les sujets abordés avec panache et profondeur, sans oublier une bonne dose d'humour (la baby-sitter) et de spectacle. 


 Les Indestructibles
Réalisé par : Brad Bird
Avec les performances vocales de : Craig T. Nelson, Holly Hunter, Samuel L. Jackson, Jason Lee, Brad Bird, Spencer Fox, Sarah Nowell... 
Qui dure : 123 minutes
Dans le genre : Animation
Qui vient des : Etats Unis
Sorti en France le : 24 novembre 2004
Studio : Pixar
¶¶¶¶¶¶

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire