Translate

samedi 7 mars 2015

CRITIQUE : un duel parfois trop sage, une mise en scène paresseuse pour au final une comédie jouissive car employant à fond son pitch aidée par un superbe duo d'acteurs

Papa ou maman : Photo Laurent Lafitte, Marina FoïsPAPA OU MAMAN

De quoi ça parle ? : Florence et Vincent Leroy ont tout réussi. Leurs métiers, leur mariage, leurs enfants. Et aujourd’hui, c’est leur divorce qu’ils veulent réussir. Mais quand ils reçoivent simultanément la promotion dont ils ont toujours rêvée, leur vie de couple vire au cauchemar. Dès lors, plus de quartier, les ex-époux modèles se déclarent la guerre : et ils vont tout faire pour NE PAS avoir la garde des enfants.

Mais il est bien le film ? : Cette comédie branchée et populaire commence très mal et en même temps annonce bien le ton du film. D'un point de vue cinématographique, c'est bâclé, avec des plans qui donnent le tournis, à peine bien cadrés, où le flou l'emporte sur les détails, où l'on peine à discerner qui chasse qui. Si votre mal de tête vous est passé, vous avez la chance de voir la suite. Et en fin de compte, cette scène initiale s'avère plutôt maline. En effet, elle instaure le ton d'une comédie qui sera désinvolte : le combat permanent de deux époux. Nous présentant donc les deux amoureux à travers une course effrénée dans un appartement, avec un clin d'oeil à la fin, les réalisateurs donnent du rythme mais bon, une minute aurait suffi. Là, cinq minutes font beaucoup trop long, inutiles vu le peu qu'il y a à dire. Autre bémol : les enfants. Là où ils devraient être assez convaincants, les jeunes acteurs semblent mal dirigés, ce qui se ressent dans un jeu approximatif, souvent catastrophique à la limite de la nausée pour le spectateur. Le petit dernier est sensé être calme et intelligent mais son regard se veut méprisant. Le problème réside dans son jeune acteur dont le regard paraît vide. 
Papa ou maman : Photo Laurent Lafitte, Marina Foïs
La jeune fille, quant à elle, a un charisme de crapaud. Quand elle devient agressive, on se retient de rire. Quant à l'ado en crise, il est assez mature pour jouer convenablement mais ne fait guère de miracles. Vous l'aurez compris : tout réside dans le couple central. Si certaines scènes semblent un peu déjà vues, si des passages font rimer cliché avec nouveauté (l'infirmière amante, le camarade de chantier amant, les voyages proposés, les thérapies) et ne permettent guère au film de vraiment rayonner pour son univers, si la caméra n'a rien de fantastique et si le réalisateur n'a pas l'air de vraiment s'intéresser à sa mise en scène, un peu délaissée et brouillonne, on est ravis par ce couple, par leur personnalité. Ils annoncent leur mariage de façon positive (ce qui est une première pour être remarqué !). Leur façon d'annoncer est presque innocente tant ils s'entendent bien. Ils sont restés amis plus qu'amants. La raison de leur mariage peut faire sourire, la façon dont ils s'y prennent pour l'obtenir fait aussi rougir mais c'est le combat pour ne pas obtenir la garde des enfants qui donne toute sa raison d'être au film. Si le film se repose sur son pitch, il a bien raison même si on aurait préféré un scénario plus consistant. 
Papa ou maman : Photo Achille Potier, Alexandre Desrousseaux, Anna Lemarchand
Des scènes se suivent les unes après les autres et forment un feu d'artifice de fous rires : la mère qui fait la pute à l'anniversaire d'un copain de sa fille, le père qui emmène sa fille chez les putes, le père qui montre à ses enfants une opération (un accouchement), une mère qui empoisonne ses enfants avec la sauce. Toutes les idées des scénaristes sont excellentes et permettent au film de mériter sa place de comédie estivale car oui on rit parfois aux éclats comme avec cette grosse farce de la maison au bord de la route avec une fausse grand mère ressuscitée ou encore la scène de combat final, assez jouissive. Dommage que les réalisateurs aient fini leur film sur une note plutôt sage : les deux divorcés retombent dans les bras l'un de l'autre et les ennuis s'en vont avec. Brouillon, finissant sur une note sage, pas très original mais employant son pitch et son concept à fond, aidé par deux acteurs très impliqués et surtout délicieusement touchants comme agaçants, PAPA OU MAMAN remplit en quelque sorte son contrat : divertir le temps d'une soirée. Quant à rester dans les mémoires, c'est à voir. 


 Papa ou maman
Fiche technique
Réalisé par : Martin Bourboulon
Avec les performances de : Marina Foïs, Laurent Lafitte, Alexandre Desrousseaux, Anna Lemarchand, Achille Potier, Judith El Zein, Anne Le Ny... 
Qui dure : 85 minutes
Dans le genre : Comédie
Qui vient de : France
Sorti en France le : 4 février 2015
Distribué par : Pathé
¶¶¶¶¶¶¶¶

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire