Translate

samedi 26 avril 2014

SCENARIO ORIGINAL : HIS PROMISE (PART I)

              
Tom Holland                            Emma Watson                      Robert Downey Jr.
Dylan                                       Evelyn                                  Tom
     Zachary Quinto Golden Globes Heroes Heroes     
Rachel Weisz                             Zachary Quinto                     Dylan Minnette
Fanny                                        Zack Thief                            James
     Maya Rudolph
Freida Pinto                                January Jones                        Maya Rudolph
Serena                                        Olga                                      Caytlyn

Dylan erre dans les couloirs. Lorsqu'il voit ses parents arriver, il sursaute. Ses parents ont été convoqués par le proviseur. Tom, le père, en colère, frappe son fils tandis que la mère, Fanny, baisse les yeux. La porte du bureau du proviseur s'ouvre et il les invite tous les trois à entrer. Une fois à l'intérieur, le proviseur explique aux parents de Dylan que celui-ci ne vient presque pas en cours, sauf lors de contrôles. La mère trouve cela plutôt courageux de ne venir que pour les contrôles. Le père, par contre, est furieux et promet au proviseur que Dylan assistera à tous les cours jusqu'au mois de juin. Le proviseur expose un autre problème venant de Dylan : il convainc souvent James, son meilleur ami, de sécher les cours avec lui. Ils sont dans la même classe mais dès que l'un est absent, l'autre l'est aussi. Le père salue le proviseur et tous sortent du bureau. Ils rentrent en voiture chez eux. Sur la route, la tension est présente, l'atmosphère est électrique. Une fois chez eux, Tom bat son fils et lui fait promettre de retourner en cours tout le reste de sa scolarité. Si il apprend que Dylan sèche ne serait-ce qu'un cours, il le chasse de la maison. Blessé à l'oeil, Dylan est allongé au sol. Des pas proviennent de l'autre côté de la maison. Ils se rapprochent alors que Tom s'éloigne de son fils pour partir au garage.

C'est Evelyn, la soeur de Dylan, qui vient aider son frère. Elle le relève, l'assied sur une chaise, va prendre un gant et le mouille avec de l'eau glacée puis le pose sur l'oeil de son frère. Après quelques minutes, elle l'embrasse sur le front et quitte la cuisine alors que Fanny vient voir son fils. Elle s'installe en face de lui, le regarde longuement. Elle le console, lui dit que ce n'est pas grave du moment qu'il a des bonnes notes. Mais elle lui fait promettre de ne jamais sécher les cours dans les deux mois qui restent dans l'année scolaire. Dylan jure et sa mère quitte la cuisine. Il part ensuite dans sa chambre. Le matin, Fanny frappe à la porte de la chambre de son fils pour le réveiller. Elle remarque qu'il ne daigne pas sortir de son lit et se rend compte qu'il va être en retard au lycée. Elle ouvre la porte de la chambre mais ne voit pas Dylan. Elle comprend qu'il s'est levé de bonne heure pour ne pas arriver en retard à ses cours. Elle est soulagée et appelle son mari pour lui annoncer la bonne nouvelle mais il reste sceptique : peut-être que Dylan est parti plus tôt pour avoir autant de temps en dehors du lycée tout en y allant. D'ailleurs, ce n'est pas dit qu'il soit allé en cours. La mère reproche à Tom sa mauvaise foi en leur fils. Evelyn arrive dans le salon, embrasse sa mère et part elle à l'université qui se trouve dans la même ville, quelle chance.


A la récréation, Dylan et James sortent en dehors du lycée pour acheter un bouquin qu'ils doivent lire et croisent en chemin Caytlyn, une surveillante qui vient de commencer. Elle leur dit bonjour et ils font de même. Ils entrent dans la librairie, Dylan achète son livre et sort du magasin pour attendre James, qui cherche sa monnaie. Dylan croise dans la rue Olga, sa prof de sciences naturelles, qui veut lui donner en main propre sa copie de contrôle et pour cela, il doit la suivre jusqu'au lycée. Cependant, Olga tourne trop tôt et Dylan s'en aperçoit. La prof prétend que c'est un raccourci et une voiture renverse Dylan. Olga ramasse le corps, le met dans la voiture responsable de l'accident et retourne au lycée. James sort de la librairie mais ne trouve pas son ami. Il retourne alors au lycée. Le soir, Evelyn rentre tard mais trouve ses parents sur le canapé, les bras croisés. Ils sont inquiets : Dylan n'est pas rentré. Evelyn pense qu'il s'est rendu à une fête. Après tout, c'est vendredi, il n'a pas cours le lendemain. Les parents ne sont pas aussi optimistes. Ils se rendent au poste de police et signalent la disparition de leur fils.

Le lendemain, Fanny se rend au lycée, où elle attend que James sorte. Une fois sorti, elle se rue vers lui, l'attrape par l'épaule. Elle hurle sur lui, lui demande où est son fils, s'il n'a pas vu quelque chose, s'il est au courant de sa fugue, s'il a été mis dans la confidence. Elle lui broie le bras et fait un scandale. Un surveillant intervient et demande à Fanny de lâcher le jeune homme mais elle commence à s'énerver contre le surveillant. James en profite pour quitter la grande place mais elle remarque son départ et court après lui. Dans une rue, James, essoufflé, s'arrête mais Fanny lui tombe dessus et le supplie de lui dire où est son fils. James avoue n'être au courant de rien. Il avoue juste ne pas avoir retrouvé son ami l'après midi en cours. Fanny commence à l'engueuler. Selon elle, il aurait du les prévenir. James, sur les nerfs, menace la mère de son ami de l'accuser de harcèlement. Fanny stoppe alors ses représailles et quitte le jeune homme. Celui-ci retourne en cours et tout le monde le dévisage.


Après le scandale qu'elle a fait au lycée, Fanny reçoit chez elle une poignée de professeurs, dirigée par Olga, qui désirent l'aider à surmonter la situation. Elle les remercie de leur compassion mais veut juste qu'on lui rende son fils. Les profs disent qu'elles peuvent l'aider à fabriquer des pancartes pour le garçon disparu. Fanny accepte. Elles s'occupent donc des pancartes et Fanny leur propose du thé. Les pancartes prêtes, les affiches prêtes, elles partent toutes dans la rue et les collent sur les murs ou sur les arbres. Après la ronde dans toute la ville, elles reviennent chez Fanny. Elles y trouvent Evelyn, surprise de voir des professeurs dans sa maison. L'une des profs se souvient d'elle et lui fait la réflexion. Evelyn fait un grand sourire puis part dans sa chambre, de peur de voir arriver d'autres professeurs susceptibles de la reconnaître. Une des profs allume la télévision. Un présentateur de JT annonce qu'une personne a un message grave et important à faire passer à la télévision. Les professeurs se ruent sur le canapé, curieuses qu'elles sont. Un homme apparaît sur l'écran. Il s'adresse à tous les américains, il veut les faire payer pour les enfants péruviens décédés lors d'une attaque d'un navire qui revenait des Etats Unis. Parmi les enfants décédés, il y avait le sien. L'homme se pousse alors et des dizaines de parents crient leur haine contre les américains à la télévision. Ils veulent justice pour leurs enfants.  L'homme revient sur l'écran et annonce avoir à ses côtés un jeune adolescent américain du nom de Dylan. Le nom retentit dans tout le salon. Fanny accourt dans le salon. Elle espère de tout son coeur qu'il ne s'agit pas de son fils mais il apparaît à l'écran, les cheveux rasés, une large cicatrice sur le visage, les vêtements en haillons, l'oeil gauche en sang, les mains liées et mises en évidence.

Fanny recule et s'appuie contre le mur, des larmes coulent sur son visage. L'homme à la télévision s'approche de Dylan, le prend par le menton et livre son message aux Etats Unis : il demande 300 millions de dollars et la tête du ministre de la défense contre la vie du jeune homme. Les Etats Unis ont 72 heures. Il les prévient qu'il tuera le jeune homme si la somme et la tête ne lui sont pas versées au pied de la Statue de la Liberté à New York. Pour montrer sa promesse et pour finir son show, il brise la nuque de Dylan. Fanny prend la télécommande et la jette sur l'écran de la télévision. Les professeurs essaient de la calmer. Survient alors Evelyn dans le salon. Elle demande ce qui se passe pour que sa mère soit si énervée. On lui explique tout. Un policier vient frapper à la porte, une professeur va lui ouvrir. Evelyn rit en disant qu'au moins, son frère a une raison de ne pas aller en cours. Devant cette inhumanité, Fanny se jette sur sa fille et tente de lui arracher les cheveux mais le policier l'arrête. Il la contient mais ne peut empêcher cette pauvre mère de cracher à la figure de sa fille, qui ne semble pas émue et touchée par le kidnapping de son fils. Fanny ordonne à sa fille de sortir de la maison. Evelyn ne sort point. Fanny donne un coup au policier et pousse sa fille jusqu'à ce qu'elle soit dehors. Le policier attrape Fanny par le bras et celle-ci promet de rester calme. Les professeurs reviennent à son chevet et l'aident à s'asseoir dans le canapé. Dans la rue, Evelyn voit son père. Elle le fuit.


Olga passe la soirée à réconforter Fanny, qui commence à déprimer, alors que son mari vient de rentrer. Olga promet à Fanny que Dylan reviendra sain et sauf. Fanny lui rétorque qu'elle n'en sait rien puisqu'elles ne sont pas de mèche avec le kidnappeur. Olga part dans la cuisine, souriante, prend son manteau et quitte la maison, laissant Fanny et son mari, seuls. Tom, qui voit que sa femme ne supporte plus l'absence de son fils, décide de se rendre au commissariat. Il prend sa voiture et s'y rend. Evelyn passe devant chez sa meilleure amie, Serena, elle aussi à l'université. Serene l'accueille pour la nuit car Evelyn n'a pas d'endroit où dormir. Pendant qu'elles regardent un film, Serena reçoit un appel et s'éclipse dans le couloir. Elle décroche. Il s'agit d'une surveillante du lycée, avec qui Serena a sympathisé trois ans plus tôt. La surveillante souhaite lui parler en face à face sur un sujet plus que périlleux : l'enlèvement de Dylan. Serena fixe un rendez-vous puis raccroche. Elle ne peut s'empêcher d'en faire part à son amie. Evelyn espère que la surveillante ne leur joue pas un mauvais tour.

Tom arrive au poste de police où il s'aperçoit que tous les policiers sont en ébullition. Il demande à voir le sergent de la ville mais c'est son collègue qui, le remarquant, s'avance vers lui. Il s'excuse pour l'enlèvement de Dylan et prouve à Tom qu'ils mettent tout en oeuvre pour le retrouver. Il avoue que leur agence est en relations avec les autres agences des villes limitrophes à celle où Dylan vit. Tom l'en remercie. Néanmoins, le policier a appris l'excès de violence de Fanny et désire offrir à Tom et sa femme une protection maximale en vue du récent enlèvement de leur enfant. Il veut également que quelqu'un s'occupe de Fanny en l'absence de Tom, qui continue de travailler malgré les événements. Tom refuse car Olga, la prof de sciences de Dylan, s'est proposée pour soutenir leur famille. Le policier demande comment va la soeur de Dylan. Tom avoue qu'ils n'en savent rien et que Fanny l'a chassée. Mais Tom sait où elle peut être. Fanny entend quelqu'un frapper à la porte, elle va ouvrir. Il s'agit d'Olga, venue l'aider à faire la cuisine car elle a organisé une réception afin de l'aider à surmonter l'épreuve. Evelyn et Serena, pendant ce temps se rendent au lieu de rendez-vous avec la surveillante mais celle-ci est en retard...







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire