Translate

mercredi 26 mars 2014

CARNET CRITIQUES : un film haletant, un duel d'acteurs imposant et fantastique mais un traitement un peu maladroit

Rush : Photo Alexandra Maria Lara, Daniel Brühl
RUSH

De quoi ça parle ? : RUSH retrace le passionnant et haletant combat entre deux des plus grands rivaux que l’histoire de la Formule 1 ait jamais connus, celui de James Hunt et Niki Lauda concourant pour les illustres écuries McLaren et Ferrari. Issu de la haute bourgeoisie, charismatique et beau garçon, tout oppose le play-boy anglais James Hunt à Niki Lauda, son adversaire autrichien, réservé et méthodique. RUSH suit la vie frénétique de ces deux pilotes, sur les circuits et en dehors, et retrace la rivalité depuis leurs tout débuts.

Mais il est bien le film ? : Ron Howard est un réalisateur qui aime les confrontations entre deux personnalités. Dans ce nouveau film, RUSH, il signe le portrait d'une concurrence dans le milieu automobile. Premièrement, Howard a un véritable talent de mise en scène. En effet, les images sont splendides, toutes bien calibrées. De plus, les scènes de course sont fantastiques. Elles injectent tellement d'adrénaline au spectateur, sont filmées avec tellement d'élan et de virtuosité, qu'on se croirait dans un vrai championnat. Ce problème de reconstitution est amplement relevé par le réalisateur, qui s'amuse comme un gamin lors de ces scènes, mais précise une certaine vitalité et une certaine sensibilité. Ces scènes, les plus réussies de tout le film, procurent un sentiment de liberté et d'abandon total à la vie. On a peur pour les héros, constamment sous pression pour eux. La pression se ressent et c'est le but du film, qui se veut haletant et prenant.

Le film parle d'une confrontation entre deux champions. Cette confrontation est bien captée malgré de légères imperfections. On différencie bien les deux types d'hommes, l'un aimant les femmes, baiser et l'alcool, l'autre, plus réfléchi, plus malin et plus tacticien. Leur confrontation est emblématique et vraiment corrosive. Elle relève du génie car dans chaque scène elle est mentionnée, par l'image ou par la parole. Ron Howard saisit bien la concurrence entre ces deux hommes mais aussi leur amitié naissante, au delà de la compétition. De plus, Howard peut s'appuyer sur ses acteurs, tous fantastiques. Chris Hemsworth, et sa beauté celte, relève le défi d'interpréter James Hunt et signe une partition élégante et musclée. Face à lui, Daniel Bruhl saisit son personnage, le rend attachant, drôle. Il livre une prestation sensationnelle, modeste et fine. Les deux acteurs réussissent à être assez complémentaires et leur confrontation est magnétique et époustouflante. Chez les femmes, on retient surtout la grâce et la retenue d'Alexandra Maria Lara, très séduisante et douce.

Au delà des courses, des acteurs et de la mise en scène, le film parle également du dépassement de soi, frôlant même la mort. C'est avec Niki Lauda que Ron Howard peut développer ce thème notamment lors de son accident. Son incroyable rage de vivre et de continuer son rêve est honorable, bien décrit, surtout grâce à Bruhl, convaincant et épatant. Mais le film manque cruellement de profondeur lorsqu'il s'éloigne des pistes et des championnats, lorsqu'il s'intéresse à la vie familiale de ces deux hommes. Niki Lauda est bien traité mais sa vie est un peu esquissée. La vie de Hunt, au contraire, est trop soulignée, avec lourdeur. Cela fait pêcher le film. De plus, au final, le film devient une succession de courses hallucinantes, avec un casting honnête et solide, un style de mise en scène très particulier et très singulier, mais sans réelle profondeur, aggravée par le traitement maladroit de la vie intime des deux champions. RUSH reste un film efficace, certes long, mais un bel affrontement, orchestré par un réalisateur qui croit en ses héros mais peut être pas assez aux détails. 

 Rush
 Un film de Ron Howard
Avec comme interprètes Daniel Brühl, Chris Hemsworth, Olivia Wilde, Alexandra Maria Lara, Natalie Dormer, Pierfrancesco Favino...  
Durée du film 2h02
Genre du film Drame
Nationalité américano-allemande
Distribué par Pathé
Sorti en France le 25 Septembre 2013
♫♫♫♫♫♫

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire